Juin 2016 : Winchs, Bloqueur Constrictor, Passage de pont pour grue de matage, roulement à billes pour l'étambrai de misaine, etc...

Il aura fallu une première expérience en mer en 2015 pour se rendre compte que le démarrage de l'enroulement de la voile peut s'avérer difficile par vent fort. Pour faciliter le travail de Madame, je décide de rajouter 2 winchs et 1 bloqueur Constrictor sur le rouf :

2016__bloqueur_Constrictor_1.JPG

Comme je souhaite toujours mater de façon autonome, j'ai percé le pont pour permettre la passage du tube métallique de la potence. J'ai remarqué que le PRESTO 30 est maté de la sorte, je vais m'en inspirer. Après consultation de l'architecte, j'installe donc un gros passe coque inox poli dans l'angle des toilettes. Au sol à l'intérieur je fixe un reste de tube carbone pour tenir le bas de la potence.

2016__passage_de_pont_pour_matage.JPG

Je n'ai pas de photo cette opération, mais j'ai aussi ré-usiné la bague d'étambrai du tube de mât de misaine pour rajouter des billes Torlon afin de fabriquer un très grand roulement à billes à insérer dans le tube de mât. C'est beaucoup moins cher que d'en acheter un. Cela facilitera la rotation de ce mât qui a la plus petite longueur insérée à l'intérieur du bateau (environ 1 mètre) et donc le plus grand bras de levier sur la coque. En fait, depuis l'installation de ce roulement, on fait tourner le mât sans effort.

Les chandeliers ont été livrés, il sont installés dans la foulée :

2016__chandeliers___filieres_Dyneema.JPG

De même pour le support en inox que je fixe à la barre pour le pilote automatique. Il remplace avantageusement le morceau de bois utilisé en 2015, et qui était simplement scotché à la barre. Mais cela avait tenu, c'est une preuve que les safrans sont bien compensés et que le pilote ne fait pas beaucoup d'effort. Un point positif pour la consommation électrique.

La vue 3D expédiée à SDI :

2016_06_27__SUPPORT_INOX_POUR_PILOTE_vue_1.jpg